Travaux à l’église

La restauration de l’intérieur de l’église est aujourd’hui en veille. En effet, la découverte d’un champignon, appelé Mérule, nécessite un traitement de celui-ci. Pour ce faire, l’ensemble des bancs et mobiliers de l’église ont été démontés en septembre de l’église, et le sol a été arraché.

Les travaux sont en cours et l’église ne pourra accueillir les paroissiens avant fin décembre 2017 ou janvier 2018.


 

 

 

 

RESTAURATION DE L’INTERIEUR DE L’EGLISE SAINT-VINCENT DE HUTTENDORF

Notre église du 18e siècle était richement ornée par un beau Maitre Autel, par de nombreux tableaux peints collés aux murs, des statues et de multiples accessoires.

Le concile Vatican II des années 1960 a malheureusement demandé que beaucoup de ces œuvres d’arts, surtout les statues des Saints, les toiles des Evangélistes, les stations du chemin de croix, …soient enlevées.

Malgré cette perte, l’église dispose toujours d’un beau cachet… sauf qu’à y regarder de plus près, on peut y découvrir quelques problèmes : l’humidité de l’air, la dégradation des toiles du maître autel et l’état de salissure des mobiliers, l’effacement des écrits sur les vitraux, la qualité de la sonorisation…

Ces différents équipements sont marqués par le temps et demandent à être restaurés.

C’est au Conseil de Fabrique que revient l’entretien intérieur de l’église mais le coût de ces travaux d’entretien dépasse ses capacités de financement.

Comme le permet le concordat en Alsace, à la demande du Conseil de Fabrique, la commune peut faire exécuter l’ensemble des travaux et participer au financement.

Le 13 juin dernier le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, a décidé à l’unanimité de prendre en charge les travaux, de participer à leur financement et de demander les subventions.

Le Maître Autel qui date de 1776 a été classé au titre des Monuments Historiques en 1977. Les deux autels latéraux et la chaire y sont également inscrits.

Monsieur Louis-Napoléon Panel, conservateur des Monuments Historiques de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (la DRAC), nous  a proposé un cahier des charges pour la restauration du mobilier de l’église.

Nous avons sollicité différentes entreprises ayant déjà travaillé sur des œuvres, soit classées au titre des Monuments historiques, soit appartenant à des collections de musées de France, de nous établir un devis de restauration.

Le Conseil de Fabrique a retenu l’offre de l’atelier Jeannette de Boerch et l’atelier Linder de Rosheim pour les toiles et le mobilier, l’entreprise Lagoona pour la sonorisation et Génie Climatique de l’Est pour la ventilation.

L’ensemble de ces travaux s’étaleront jusqu’à l’été prochain. Le Conseil de Fabrique vous sollicitera pour une participation financière sous forme de dons. Vous pourrez également prendre en charge de la restauration d’un des éléments, une statue, un tableau, un vitrail… ou plus si le cœur vous en dit.

restauration-tableau-eglise