Huttendorf est un village du nord-est de la France, situé dans le département du Bas-Rhin (région Alsace). Positionnée sur une ancienne voie romaine, la commune de Huttendorf se trouve à 30 km au nord de Strasbourg, sur l’axe routier Brumath – Pfaffenhoffen (RD419). La ville la plus proche est Haguenau à 15 km.

Huttendorf est facilement accessible. La commune se situe à 5 kms de la sortie 46 de l’autoroute A4  (Paris-Strasbourg) et 28 kms de la gare SNCF-TGV de Strasbourg.

Elle compte 504 habitants (Recensement 2014).Les habitants de huttendorf se nomment les huttendorfois et les huttendorfhoises. En dialecte : “les Hettederfers”

Le village de Huttendorf fait partie de l’arrondissement et canton de Haguenau.

Depuis le 13 décembre 2002, Huttendorf a adhéré à la Communauté de Communes de la Région de Haguenau (CCRH).

 

Géographie

La superficie du banc communal est de 440 hectares, principalement des terres agricoles.

– coordonnées géographiques : latitude : 48°48’03″Nord – longitude : 07°38’24″Est

– altitude moyenne : 229m

– point haut : le “Nobelsberg” culminant à 268m, joli point de vue sur la plaine et Strasbourg.

Ci-joint le plan de Huttendorf avec le nom des rues.

 

Historique

Hittedorf : ethymologie = le village sur la butte

Le village est mentionné pour la première fois en 797 sous le nom de Hittendorphe. Il fait alors partie des possessions de l’abbaye de WISSEMBOURG. La localité est  une ancienne propriété impériale du baillage de Haguenau. Au 12e siècle il apparait sous le nom de Hitindorf.

Patrimoine

L’EGLISE SAINT VINCENTeGLISE HUTTENDORF
L’église Saint Vincent, construite en 1746, se compose d’une courte nef à trois travées et d’une tour-chœur plus ancienne. La sacristie et le porche occidental sont des adjonctions des XIXe et XXe siècles. Le maître-autel de l’église Saint Vincent date de 1776. Les peintures proviennent de Wurtzbourg. Elles mettent en scène une fort belle Adoration des Mages et un Couronnement de la Vierge. Les deux statues représentent Saint Vincent, patron de l’église et Saint Urbain. La nef et le chœur sont ornés de stucs de style Louis XV. Les autels latéraux datent du début du XIXè siècle.Les neuf verrières de l’église furent réalisées à Munich en 1909 et 1910. Elles représentent les Saints patronymes des donateurs. La chaire du début du XVIIIè siècle porte le Bon Pasteur, sculpté en relief sur le dorsal et un ange en ronde-bosse, jouant de la trompette, sur l’abat-son. Dans la tour subsistent une cloche de 1698 et deux cloches de 1931.

L’ORGUE DE L’EGLISE

L’orgue de notre église a été construit en 1853 par Pierre Rivinach. C’est un orgue à fleur de balustre avec console latérale à gauche. Dans toute l’Alsace, il n’existe que deux orgues construits par Rivinach (Huttendorf et Preuschdorf). Une première réparation est effectuée en 1897 par le facteur d’orgue Kriess. En 1917, 43 tuyaux de façade en étain sont réquisitionnés par les Allemands (48,5 kg d’étain). En 1931, Georges Schwenkedel replace une façade en zinc, recule l’orgue pour installer une console séparée. Il pneumatise la traction, construit un sommier pneumatique pour agrandir la pédale à 30 notes. En 1997, inauguration de l’orgue restaurée par Yves KOENIG, Maître facteur d’Orgues à Sarre-Union.cloches EGLISE

LE PONT ROMAIN : D’Willerbruck

Le pont romain se situe à la limite du ban de HUTTENDORF direction Dauendorf.
La présence romaine en Alsace a duré près de cinq siècles et y a laissé de nombreuses traces, notamment un réseau de voies utiles, non seulement aux troupes, mais aussi aux marchands. Préfigurant nos autoroutes, elles étaient remarquables par leur tracé rectiligne, leur empierrement, leurs ouvrages d’art (des ponts voûtés).

Dans notre région, c’est le site de BROGOMAGUS, l’actuelle BRUMATH, qui a servi de lieu central de passage, implanté dans l’arrière-pays des camps romains échelonnés le long de la rive gauche du Rhin. ARGENTORATE, l’actuelle STRASBOURG, était un de ces camps pour les légions romaines qui surveillaient le « limer », ligne de fortifications entre le Rhin et le Danube.

De BRUMATH partaient deux voies romaines :

  • l’une vers NIEDERBRONN – BITCHE, via SCHWEIGHOUSE et MERTZWILLER ;
  • l’autre vers SAVERNE (TRES TABERNAE) via SCHWINDRATZHEIM.

Une voie secondaire reliait SCHWINDRATZHEIM à MERTZWILLER, via MINVERSHEIM. Les villages ou villes de désinence en « WILLER » ou « HEIM » datent de cette époque gallo-romaine. Dès le Haut Moyen-Age, environ vers l’an 800, se sont créés les villages en « DORF », comme DAUENDORF ou HUTTENDORF.

La toponymie garde le souvenir de cette voie transversale : entre MINVERSHEIM et HUTTENDORF, elle porte successivement les noms de « Heerestross » (route militaire) ou « Diefstross » (route en tranchée) ; dans les bas-fonds marécageux, la voie était aménagée sur rondins, d’où la désignation de « Holtzwaij ».

C’est ainsi que le « Willerbruck », enjambant le « Landgraben », doit son aspect monumental à l’importance relative de cette antique voie romaine. Ajoutons que le radical « WILLER » se réfère ici, sans doute, à la présence d’une ancienne villa, d’une exploitation agricole, aujourd’hui disparue.